Congrès  >   ECCO 2021  >  L'abondance des moisissures est associée à l'état inflammatoire dans la colite ulcéreuse (ECCO 2021)

L'abondance des moisissures est associée à l'état inflammatoire dans la colite ulcéreuse (ECCO 2021)

16/07 - Les moisissures représentent environ 0,1% de l'ensemble des micro-organismes présents dans l'intestin. Malgré l'abondante littérature consacrée à la composante bactérienne du microbiote intestinal, peu de travaux ont été publiés sur le microbiote fongique. Or, les interactions fongiques-bactériennes peuvent être importantes dans les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI).

Une équipe espagnole s'est penchée sur la question et a initié une étude dont l'objectif était d'étudier et de comparer les charges fongiques et bactériennes dans les échantillons fécaux de différents groupes de patients atteints de colite ulcéreuse.

En utilisant deux systèmes de réaction en chaîne par polymérase pour amplifier la séquence ITS2 des moisissures et le gène 16srRNA des bactéries, les chercheurs ont pu caractériser et comparer les charges fongiques et bactériennes dans 3 groupes. Le groupe UClr incluait des patients en rémission à long terme définis comme n'ayant plus eu de poussées de la maladie depuis au moins 5 ans, et en rémission clinique, endoscopique et histologique à l'inclusion ; le groupe UCsr incluait des patients en rémission depuis 3 mois à l'inclusion et ayant eu précédemment plus d'une poussée de la maladie par an ; enfin, le groupe UCfl incluait les patients souffrant de colite ulcéreuse active (CAI – Colitis Activity Index > 4 à l'inclusion).

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: