Congrès  >   CROI 2022  >  VIH et SARS-CoV-2: deux destinées différentes (CROI 2022)

VIH et SARS-CoV-2: deux destinées différentes (CROI 2022)

16/02 - Le VIH contre lequel nous luttons par des traitements médicamenteux faute de vaccins, est apparu voici 40 ans, le SARS-CoV-2 contre lequel nous luttons par des vaccins faute de traitements médicamenteux, est apparu voici 2 ans. Les deux se retrouvent à Denver (Colorado) en cette mi-février sur la scène virtuelle de la réputée "Conference on Retrovirus and Opportunistic Infections", historiquement consacrée à l'épidémie du VIH-SIDA et aux infections opportunistes. Cette co-habitation ne manque pas d'intérêt: beaucoup d'experts pensent que la recherche d'un vaccin contre le VIH pourrait être relancée par tout ce que nous avons appris sur la production d'un vaccin contre le coronavirus. Cette conférence fournit aussi l'opportunité de saluer la mémoire du Pr Luc Montagnier, décédé le 8 février, Prix Nobel de Médecine 2008 avec le Pr Françoise Barré-Sinoussi pour l’identification en 1983 dans leurs laboratoires de l’Institut Pasteur d’un nouveau rétrovirus, à l’origine du Sida.

La Conférence s'est ouverte le 13 février en mode virtuel pour la deuxième année consécutive, rassemblant derrière les écrans plus de 3.000 participants dont 40% de non-Américains. Dans l'actualité du VIH, on retiendra les sessions  consacrées à la prévention et notamment à la PrEP pour laquelle plusieurs produits sont aujourd'hui approuvés dont le TDF/FTC, le TAF/FTC,  les anneaux vaginaux de dapivirine et tout récemment un inhibiteur d'intégrase, le cabotegravir à longue durée d'action. Celui-ci surpasse largement la bithérapie TDF/FTC dans deux vastes études (HPTL083 et 084), arrêtées prématurément.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: