Médical  >  Covid-19: Les Etats-Unis veulent aider l'Inde à produire rapidement de l'oxygène

Covid-19: Les Etats-Unis veulent aider l'Inde à produire rapidement de l'oxygène

WASHINGTON 30/04 - Les Etats-Unis, qui ont envoyé de l'aide en urgence à l'Inde, veulent rapidement aider le pays à augmenter ses capacités d'oxygène pour soigner les patients souffrant de la Covid-19, a déclaré un responsable américain jeudi.

Un premier avion militaire chargé d'équipements, dont près d'un million de tests rapides de dépistage et 100.000 masques N95, arrivait tôt vendredi à New Delhi. L'envoi fait partie d'un plan de soutien de plus de 100 millions de dollars, selon la Maison Blanche.

La priorité "est d'essayer de répondre à certains de leurs besoins immédiats pour faire face aux graves défis qu'ils rencontrent dans leurs hôpitaux", a déclaré Jeremy Konyndyk, de l'Agence américaine pour le développement international.

"Nous devons également les aider à relever certains des défis sous-jacents, sur le volume d'oxygène que le pays peut produire."

Les Etats-Unis discutent avec l'Inde de la façon de développer la "chaîne d'approvisionnement en oxygène", notamment en utilisant des technologies permettant de convertir l'oxygène de qualité industrielle en oxygène médical, et en améliorant son transport.

Washington a aussi promis d'aider l'Inde en lui fournissant des vaccins. Mais, selon Konyndyk, pour ce pays de plus d'un milliard d'habitants confronté à une montée en flèche des cas, il s'agit plutôt d'une mesure à moyen-terme.

"Dans l'immédiat, il n'y a juste pas assez de vaccins dans le monde, et pas les capacités de les administrer assez rapidement, pour contrôler ce genre de flambée", a-t-il affirmé.

Les Etats-Unis ont annoncé lundi qu'ils fourniraient à d'autres pays 60 millions de doses du vaccin AstraZeneca, pas autorisé chez eux, mais n'ont pas encore décidé combien d'entre elles seraient envoyées à l'Inde.

En attendant, l'administration du président Biden a indiqué envoyer en Inde des équipements permettant de produire plus de 20 millions de doses de Covishield, une version moins coûteuse du vaccin AstraZeneca développée en Inde.

Joe Biden a été critiqué par des militants qui considèrent qu'il aurait dû partager les doses de vaccins avec le reste du monde plus rapidement.

EXT/GEN/JUG • Belga

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: