Médical  >  Une jeune femme décède après l'administration du vaccin Johnson & Johnson: les ministres de la Santé ajustent leur stratégie de vaccination

Une jeune femme décède après l'administration du vaccin Johnson & Johnson: les ministres de la Santé ajustent leur stratégie de vaccination

BRUXELLES 26/05 - Une jeune femme est décédée en Belgique après avoir reçu le vaccin Johnson & Johnson. Les ministres de la Santé en font état. "La patiente a moins de 40 ans et a été vaccinée par son employeur (étranger), c'est-à-dire en dehors de la campagne belge", ont déclaré aujourd'hui les ministres de la Santé dans un communiqué.

Que s'est-il passé ? 

A la fin de la semaine dernière, l'AFMPS a reçu le signalement d'une patiente admise avec une thrombose sévère et déficit de plaquettes sanguines. Cette patiente est décédée le 21.05.2021. Sur la base du premier rapport, les experts ont évalué toutes les données disponibles et ont demandé des informations supplémentaires. Ils ont alors immédiatement contacté le Comité de sécurité de l'EMA et ont signalé le cas conformément aux accords européens. Les responsables de l'EMA ont également été contactés et invités à évaluer le plus rapidement possible le lien entre le décès et l'administration du vaccin.
 
La CIM considère qu'il est important que l'EMA fasse le point sur les avantages et les risques du vaccin de Janssen et prendra les décisions nécessaires éventuelles à la lumière de ces informations.
 
Stratégie de vaccination ajustée
 
Sur la base des informations actuellement disponibles sur les effets secondaires signalés à l'EMA et à la FDA, la CIM a déjà décidé de ne pas utiliser le vaccin pour les personnes de moins de 41 ans pour le moment. La CIM maintient la décision d'utiliser le vaccin de Janssen pour la vaccination à domicile des personnes âgées et des groupes vulnérables, ce qui constitue une priorité importante dans notre campagne de vaccination.
 
Il faut savoir que les livraisons du vaccin de Janssen en Belgique ont été jusqu'à présent très limitées (environ 40 000 unités). 80 % des doses administrées à ce jour l'ont été à des personnes âgées de plus de 45 ans. "Dans notre stratégie de vaccination, le vaccin est prioritairement utilisé pour la vaccination à domicile des personnes âgées et la vaccination d'un certain nombre de groupes précaires tels que les sans-abri et les personnes sans papiers. Dans ce cas, l'administration d'une seule dose présente un avantage important et il n'existe souvent aucune alternative efficace. La CIM maintient cette approche.", ont indiqué les ministres de la Santé dans le communiqué.

CP Belga

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: