Actualités  >  Vaccin russe : en Amérique latine, de l'espoir à la frustration

Vaccin russe : en Amérique latine, de l'espoir à la frustration

05/08 - L'Argentine a été le premier pays d'Amérique latine à administrer dès décembre 2020 le vaccin russe anti-Covid Spoutnik V, suivie par une douzaine d'autres pays dans la région. Mais les pénuries de secondes doses mettent sous pression les gouvernements et frustrent les populations.

"J'ai reçu le vaccin Spoutnik le 21 avril et j'attends toujours la deuxième dose !", déplore Josefina Bermudez, une habitante de Buenos Aires de 72 ans, dont le pays avait été un des premiers au monde à homologuer le vaccin russe.

Une pénurie persistante

Depuis, une douzaine de pays latino-américains ont misé sur le vaccin développé par le laboratoire moscovite Gamaleïa, qui avait suscité l'espoir en Amérique latine face aux difficultés d'approvisionnement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: