Actualités  >  COVID-19 : l’écrasante responsabilité des médias (opinion)

COVID-19 : l’écrasante responsabilité des médias (opinion)

Opinion

BRUXELLES 02/09 - On s'attendrait à ce que tous les secrets d'un virus pandémique, avec 500.000 à un million de morts, soient aujourd’hui connus. Et l’on en sait probablement déjà beaucoup. Mais l'information correcte se noie dans une pléthore de publications scientifiques, de déclarations de spécialistes - autoproclamés ou non - qui s’entrechoquent et de posts sur les réseaux sociaux.

C'est donc aussi le rôle des grands médias, journaux, radios et télévisions, d'interpréter correctement ces informations, de les vérifier et de les résumer dans un langage compréhensible par tous. Si les scientifiques ne sont pas d'accord, il est important d'expliquer ces opinions divergentes dans la presse, de manière équilibrée et avec une interprétation correcte.

Mais combien de fois a-t-on entendu deux avis côte à côte, à la télévision ou à la radio ? Combien de fois a-t-on lu, dans le journal, une critique à propos de l'avis d'un expert sur la façon de procéder en matière de COVID-19 ? Personnellement, jamais. Il est remarquable de constater à quel point les médias flamands sont unis dans leur couverture du coronavirus. On peut être certain que le journal de ce soir fera le point sur le nombre de nouveaux cas positifs. Et certain que Marc Van Ranst prendra la parole au JT cette semaine.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

MediQuality offre à ses membres la possibilité de s'exprimer concernant des sujets médicaux et/ou d'actualité. Ces opinions reflètent l'avis personnel de leur(s) auteur(s) et n'engagent qu'eux.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: