Actualités  >  Dr Louis Ide : « Des mesures simples et plus claires pour rétablir l’adhésion de la population » (Opinion)

Dr Louis Ide : « Des mesures simples et plus claires pour rétablir l’adhésion de la population » (Opinion)

Opinion

GAND, le 17/09 – La situation est sous tension. Nous sommes à la mi-septembre et il fallait donc s'attendre à ce qu'il y ait davantage de contaminations. Durant l'été, il y a eu une petite vague de contamination, mais pas de deuxième vague en termes d’hospitalisations, de soins intensifs ou de décès. A l’exception de 3 districts à Anvers et, plus tard, à Bruxelles. Là, les hôpitaux étaient davantage surchargés. Il aurait donc fallu agir de manière très ciblée. Mais ce ne fut pas le cas.

On n'aurait absolument pas dû annoncer un couvre-feu pour l'ensemble de la province d'Anvers. Il aurait fallu scinder le problème (et le traiter comme tel), tout comme pour les personnes revenant de l'étranger. Entre-temps, on a sapé le soutien social, alors qu'à l'arrivée de l'automne, nous devrions plutôt être prêts.

Les contaminations sont maintenant en forte augmentation, jusqu'à 1.000 par jour jeudi et vendredi derniers. Mais, aujourd'hui encore, on ne filtre pas assez les faux positifs. Sciensano a rendu cela possible, mais ça ne se fait pas suffisamment. Je me demande si la plateforme nationale de test fournit des valeurs Ct à Philippe Debacker ou si elle répond simplement « + » ou « - », et s'il existe vraiment une interprétation des résultats des tests pour séparer les vrais positifs des négatifs. Chez nous, la proportion de « faux positifs » est d'environ 50%. Les valeurs Ct de la première vague étaient très faibles et elles sont clairement beaucoup plus élevées maintenant. Nous devons examiner les résultats plus en détail : Gène N, valeur Ct, clinique, sérologie, scanner, etc.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

MediQuality offre à ses membres la possibilité de s'exprimer concernant des sujets médicaux et/ou d'actualité. Ces opinions reflètent l'avis personnel de leur(s) auteur(s) et n'engagent qu'eux.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: