Actualités  >  Resserrement des mesures anti-coronavirus : ce que vous devez savoir

Resserrement des mesures anti-coronavirus : ce que vous devez savoir

BRUXELLES 06/10 - Les bars, cafés et salons de thé de la capitale devront demeurer porte close, durant un mois à partir de jeudi. Selon le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort, cette mesure et les autres qui ont été prises mercredi matin, dans la foulée de celles décidées en comité de concertation, sont justifiées par l'aggravation du nombre de contaminations au Covid-19, mais surtout par la mise sous tension du réseau hospitalier de la Région-capitale. Aperçu.

Mesures renforcées à Bruxelles

Les bars, cafés et salons de thé de la capitale devront demeurer porte close, durant un mois à partir de jeudi. Idem pour les buvettes des clubs de sport professionnels et amateurs. Ainsi en a décidé mercredi la cellule bruxelloise de crise composée notamment des bourgmestres, des chefs des zones de police, de la Haut fonctionnaire provinciale, de représentants de la Commission Communautaire Commune. Les restaurants restent ouverts.

Les capacités hospitalières réservées aux patients corona sans avoir d'effet sur la gestion des autres pathologies sont atteintes et "si cela continue, on va basculer dans un déséquilibre de l'ensemble du système de soins", a souligné Rudi Veroort.

Nouvelles mesures générales dès vendredi

Le nouveau ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke (sp.a) a annoncé mardi un resserrement des règles visant à lutter contre la propagation du coronavirus. Dès ce vendredi (9 octobre), il est demandé à chaque citoyen de limiter ses contacts proches, soit les personnes avec lesquelles on entre en contact physique et avec lesquelles on ne respecte pas forcément la distanciation ni le port du masque, à trois personnes maximum par individu.Ces trois personnes devront être les mêmes pour une durée d'un mois. 

La situation, "grave", justifie par ailleurs un nouveau tour de vis. Pour ce qui est des réunions privées (amis que l'on invite chez soi), un maximum de quatre personnes est également instauré. On peut donc inviter quatre personnes chez soi, pas forcément ses "contacts rapprochés", mais en respectant alors la distanciation d'1,5m entre chaque personne, ou à défaut en portant le masque, selon les explications de Frank Vandenbroucke.

Le même chiffre est repris pour les activités non organisées hors de chez soi (visite d'un musée avec des amis, par exemple) et pour les tables des cafés, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur. Ces activités, et la présence autour d'une même table, devront être limitées à quatre personnes. Sauf s'il s'agit d'un groupe de personnes vivant sous le même toit, ajoute le ministre.

Par ailleurs, les cafés devront fermer leurs portes à 23h00, comme c'est déjà le cas en Région bruxelloise depuis quelques jours. "Certains sont des hotspots de contamination", déplore le ministre, qui regrette devoir prendre cette décision. Le Premier ministre Alexander De Croo s'est aussi exprimé lors de cette conférence de presse, aux côtés des ministres-présidents des entités fédérées.

"La situation dans le pays est préoccupante et grave", a-t-il expliqué. "Il y a davantage d'admissions et davantage de décès à l'hôpital. Dans certains hôpitaux, la situation est vraiment critique". La priorité est donc de freiner la circulation du coronavirus.

"Suivez les règles", appelle le Premier ministre. "Même si vous ne tombez pas malade vous-même, vous pouvez transmettre le virus à d'autres personnes. (...) Les règles ne sont pas là pour nous embêter, mais pour nous protéger le plus possible, ainsi que ceux qui nous sont chers".

"On fera tout pour éviter un nouveau lockdown", a encore promis le Premier ministre, qui insiste: cette évolution est "entre les mains de nous tous". Les autorités insistent aussi une nouvelle fois sur la nécessité de privilégier autant que possible le télétravail.

La situation est "explosive", a estimé le ministre-président wallon Elio Di Rupo, demandant aux médias d'insister auprès des jeunes sur la nécessité de respecter les règles de base (distanciation, masque dans les endroits fréquentés, limitation des contacts, etc.).

Pedro Facon devient commissaire Covid-19

Le Premier ministre Alexander De Croo a également confirmé mardi en fin d'après-midi que Pedro Facon a été désigné "commissaire Covid-19" par le Comité de concertation. Il s'agit du directeur général de la DG Soins de santé au sein du SPF Santé publique.

Son rôle sera entre autres de "huiler les rouages de la coopération" entre le fédéral et les entités fédérées sur le plan de la gestion sanitaire de la pandémie de Covid-19, selon les mots d'Alexander De Croo. "Il a déjà joué un rôle majeur dans la gestion de la première vague", a-t-il souligné.

Pedro Facon sera par ailleurs chargé, dans sa nouvelle fonction, d'"opérationnaliser" le "baromètre" annoncé à l'issue du dernier Conseil national de sécurité, en associant aux différents stades et couleurs des protocoles et accords sectoraux. Ce baromètre national doit permettre de mesurer la gravité de la situation sanitaire localement, afin de permettre des mesures spécifiques.

sv • Belga

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: