Actualités  >  L'Autorité de Protection des Données redouble de vigilance face à l'ONSS

L'Autorité de Protection des Données redouble de vigilance face à l'ONSS

BRUXELLES 12/03 - L'Autorité de Protection des Données (APD) a décidé d'introduire un recours au Conseil d'Etat contre un arrêté du 12 janvier qui autorise l'Office National de Sécurité Sociale (ONSS) à collecter et combiner des données relatives aux travailleurs dans le cadre de la lutte contre la covid-19, a annoncé vendredi la directrice du Centre de connaissance de l'Autorité, Alexandra Jaspar, devant la commission de l'Intérieur de la Chambre.

Cet arrêté ministériel autorise l'utilisation des techniques de datamining et datamatching afin de soutenir les opérations de traçage et l'examen des foyers épidémiques.

L'APD avait déjà jugé que ce texte allait trop loin et ne respectait pas les droits fondamentaux, dont celui de la protection des données personnelles.

La Ligue des droits humains a annoncé le 12 février qu'elle introduirait également un recours au Conseil d'Etat car elle estime que le texte porte "sévèrement, injustement et illégalement atteinte à notre vie privée".

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Inscrivez-vous gratuitement

Afin d'accéder à l'info médicale nationale et internationale sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: