Actualités  >  eDMG: on achève bien les chevaux

eDMG: on achève bien les chevaux

BRUXELLES 04/05 - La chose est passée relativement inaperçue, mais pas pour tout le monde. Depuis le 15 mars, en effet, les généralistes non inscrits au service eDMG de MyCareNet ne percevront plus d’honoraires pour la gestion de leurs DMG. Aujourd’hui, pour certains confrères plus âgés, la date limite de consommation semble dépassée.

La loi du 22 août 2002 relative aux droits des patients exige que le médecin tienne soigneusement, et conserve en lieu sûr, un dossier pour chaque patient. Rien n'oblige de tenir ce dossier électroniquement, rien n'empêche de poursuivre sa pratique médicale sans dossier médical informatisé. Cela, c'est… sur papier.

Car dans les faits, depuis le 1er janvier 2021, la facturation papier du DMG devrait avoir disparu, conformément à l'accord national médico-mutualiste du 19 décembre 2019. Désormais, le DMG doit être facturé à partir du dossier médical informatisé (DMI) du patient, après inscription au service MyCareNet « Gestion du DMG » ou eDMG.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: