Actualités  >  Lutter contre la polymédication, voici comment (interview APB)

Lutter contre la polymédication, voici comment (interview APB)

Opinion

BRUXELLES 07/05 - Pour prendre en charge la polymédication de manière efficace, il faut faire collaborer les acteurs de la santé, mettre en œuvre des outils partagés et développer de nouveaux services. Alain Chaspierre, porte-parole de l'Association pharmaceutique belge, détaille les actions à envisager en priorité.

1/ Développer un outil de collaboration multidisciplinaire informatisé sur la prise de médicaments

Il faut continuer à développer un schéma de médication du patient unique, informatisé et multidisciplinaire. Il s'agit du projet VIDIS, développé à l'INAMI. C'est un outil qui permettra un meilleur suivi de la médication du patient, un renforcement de la collaboration entre acteurs de soins dans un cadre de responsabilités définies. Le pharmacien prestera les soins pharmaceutiques de base, indiquera les médicaments délivrés en regard de l'intention thérapeutique du ou des prescripteurs et y ajoutera aussi les médicaments pris en automédication. Ce système intégré n'existe pas encore, il reste à résoudre des discussions sur le partage des données et les  niveaux d'accès. Il y aurait, par exemple, évidemment un intérêt important à ce que le pharmacien connaisse l'indication thérapeutique, notamment en cas de maladie chronique, ce qui lui permettrait de mieux expliquer la médication au patient. Bien informer le patient permet en effet d'augmenter l'adhésion thérapeutique. L'accès à l'ensemble de ces données doit bien entendu requérir l'autorisation du patient. La notion du consentement est importante et devrait mener à un débat éthique. 

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

MediQuality offre à ses membres la possibilité de s'exprimer concernant des sujets médicaux et/ou d'actualité. Ces opinions reflètent l'avis personnel de leur(s) auteur(s) et n'engagent qu'eux.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: