Actualités  >  Et si la Covid révolutionnait le syndicalisme?

Et si la Covid révolutionnait le syndicalisme?

Opinion

BRUXELLES 14/06 - Notre démocratie est en souffrance. Particulièrement depuis la pandémie. Le parlement a été très souvent mis de côté sous prétexte d’urgence et le gouvernement ne s’est pas privé d’user (et parfois d’abuser) de ses pouvoirs spéciaux.

La perte de confiance dans la population est grande, constituant un vivier de mouvements parfois à tendances extrêmes, qui se manifestent trop facilement sur les réseaux dits sociaux, comme le mouvement de sympathie et de soutien à un militaire terroriste.

Les partis politiques qui constituent la base démocratique sont dépassés notamment parce que les idéaux qu'ils sont censés défendre ne sont plus suffisamment visibles pour leurs adhérents. C'est particulièrement le cas pour les sujets touchant à la santé. Le manque d'engagement et de soutien aux médecins en formation est un exemple criant de désintérêt des partis politiques pour la cause sanitaire. La cause infirmière en est un autre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

MediQuality offre à ses membres la possibilité de s'exprimer concernant des sujets médicaux et/ou d'actualité. Ces opinions reflètent l'avis personnel de leur(s) auteur(s) et n'engagent qu'eux.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: