Actualités  >  L’ABSyM dit non à l'exercice illégal de la médecine par le pharmacien

L’ABSyM dit non à l'exercice illégal de la médecine par le pharmacien

BRUXELLES 14/06 - Les pharmaciens se battent pour élargir leur éventail de tâches et ce notamment aussi à la vaccination. Ils ont, par exemple, fait pression pour être autorisés à administrer le vaccin lié au coronavirus au sein de leur pharmacie et ils réclament depuis un certain déjà la possiblité de pouvoir administrer le vaccin contre la grippe. Mais leurs revendications semblent vouloir aller plus loin encore.

Jusqu'ici les compétences du médecin sont définies par la loi coordonnée du 10 mai 2015 (LEPSS) relative à l'exercice des professions de soins de santé qui définit que : « Nul ne peut exercer l'art médical s'il n'est porteur du diplôme légal de docteur en médecine, chirurgie et accouchements ».  Cette loi stipule aussi clairement ce que l'on entend par exercice illégal de la médecine. [1]

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: