Actualités  >  Vacciner gratuitement les retardataires ? Chez les généralistes, on grogne…

Vacciner gratuitement les retardataires ? Chez les généralistes, on grogne…

BRUXELLES 16/08 - En mars dernier, les médecins généralistes demandaient à être les premiers à vacciner contre la Covid-19, ou en tous cas à participer activement à la vaccination. Aujourd’hui, certains redoutent de voir arriver tous les retardataires du vaccin mais qui voudraient être vaccinés gratuitement, alors que la charge technique et administrative est lourde, et que manifestement toute la logistique et les modalités ne sont pas encore prévues.

« On n'en peut plus. Si je ne prends pas deux semaines de congé maintenant, je vais craquer. L'année dernière, on est déjà restés sur le pont à cause de la crise de la Covid. Et il faudrait maintenant remplacer les centres de vaccination qui ferment ? C'est impossible, il ne faut pas rêver. »

Le docteur Astrid, médecin généraliste à Woluwe-Saint-Lambert, affiche de larges cernes sous les yeux. Depuis deux semaines, ses journées de travail - déjà très chargées - s'allongent encore. « En plus, comme les gens ont entendu dire que le vaccin était gratuit, ils sont surpris quand je leur demande le prix de la consultation. Mais c'est de ma responsabilité de vérifier leur état de santé avant de vacciner. Difficile de faire cela, plus les tâches techniques et administratives liées au vaccin, en moins de temps qu'une consultation traditionnelle. Il est donc normal d'en demander le défraiement. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: