Actualités  >  Prédire les comportements suicidaires chez les étudiants grâce à l’intelligence artificielle

Prédire les comportements suicidaires chez les étudiants grâce à l’intelligence artificielle

MONTREAL 25/08 - Une étude menée par une équipe de chercheurs montréalais et français de l’Université McGill, l’Université de Montréal, l’INSERM et l’Université de Bordeaux révèle que l’estime de soi est l’un des principaux facteurs prédictifs du risque de suicide.

Les chercheurs ont utilisé l'intelligence artificielle (IA) pour reconnaître les facteurs qui permettent de prédire avec exactitude les comportements suicidaires chez les étudiants.

« Le suicide est la seconde cause de mortalité chez les jeunes de 15 à 24 ans. Une détection précoce des comportements et des pensées suicidaires est primordiale pour fournir une prise en charge adéquate », explique Mélissa Macalli, candidate au doctort à l'Université de Bordeaux et auteure principale de l'étude.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: