Actualités  >  Les phobies d’impulsion, en parler pour ne pas risquer de passer à l'acte (Dr Beaulieu)

Les phobies d’impulsion, en parler pour ne pas risquer de passer à l'acte (Dr Beaulieu)

PARIS 25/08 - On estime que plusieurs centaines de milliers de personnes souffriraient de phobie d’impulsion en France. Mais, fort heureusement, de telles peurs obsédantes et pensées immorales ne se traduisent généralement pas en actes, et n’indiquent pas que la personne qui en souffre est “folle”, “dangereuse”, “pédophile” etc. Commentaires du médecin généraliste Baptiste Beaulieu.

La phobie d'impulsion est une obsession et non pas une phobie. En effet au cours des phobies on observe la crainte irraisonnée et angoissante d'un objet ou d'une situation sans danger objectif qui cède lorsque l'exposition cesse.

L'idée obsédante est la source de ruminations douloureuses et très angoissantes qui peuvent envahir complètement la pensée. Elles peuvent causer une détresse intense basée sur la hantise de commettre délibérément un acte transgressif ou dangereux par exemple :

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: