Actualités  >  Existe-t-il des raisons suffisantes pour exclure de la médecine générale les personnes non vaccinées ou incomplètement vaccinées ?

Existe-t-il des raisons suffisantes pour exclure de la médecine générale les personnes non vaccinées ou incomplètement vaccinées ?

Opinion

BRUXELLES 25/10 - À partir de janvier 2022, un généraliste anversois refusera les patients non entièrement vaccinés contre le covid-19.

Le raisonnement est le suivant : « En ne vous faisant pas vacciner, vous exprimez votre méfiance envers la médecine, et la médecine classique en particulier. Par conséquent, vous ne me faites pas confiance non plus. Cela implique donc que vous ne serez pas le bienvenu dans mon cabinet à partir de l'année prochaine. »

L'Ordre, par la voix du prof. Deneyer, a dit sa compréhension pour cet appel au secours.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

MediQuality offre à ses membres la possibilité de s'exprimer concernant des sujets médicaux et/ou d'actualité. Ces opinions reflètent l'avis personnel de leur(s) auteur(s) et n'engagent qu'eux.

Inscrivez-vous gratuitement

Afin d'accéder à l'info médicale nationale et internationale sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: