Actualités  >  Optimiser l'éducation des patients par l'intermédiaire des nouvelles technologies

Optimiser l'éducation des patients par l'intermédiaire des nouvelles technologies

BRUXELLES 01/12 - Oubliée entre compétences fédérale et régionale, l’éducation du patient n’occupe pas la place stratégique qu’elle mérite dans notre système de santé. Des solutions existent et il est temps de les mettre en œuvre.

Le ministre fédéral de la Santé publique, Frank Vandenbroucke, a récemment présenté sa note de politique générale à la Chambre. Il y soulève notamment la question suivante : de quels soins avons-nous besoin ? « Depuis des années, nous comptons parmi les plus mauvais élèves de la classe européenne en matière de dépenses de prévention, » pointe-t-il en introduction. Et puis plus rien sur ce sujet. Comme s'il manquait des pages à la note de politique générale de Santé publique. Ce document de 72 pages, sorte de catalogue Ikea, couvre énormément d'aspects mais l'éducation du patient n'y est mentionnée qu'une seule fois ! Comme si tout avait déjà été fait et dit. Pas de plan, donc pas de budget non plus.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Inscrivez-vous gratuitement

Afin d'accéder à l'info médicale nationale et internationale sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: