Actualités  >  La pandémie de Covid pourrait continuer à peser sur la santé mentale des enfants (Unicef)

La pandémie de Covid pourrait continuer à peser sur la santé mentale des enfants (Unicef)

BRUXELLES 05/10 - Les enfants et les jeunes pourraient ressentir les effets du Covid-19 sur leur santé mentale et leur bien-être pendant de nombreuses années, a averti le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) dans un rapport publié mardi.

"Les conséquences de la pandémie sont considérables, et il ne s'agit là que de la partie émergée de l'iceberg", a déclaré la directrice générale de l'Unicef, Henrietta Fore. "Avant même qu'elle ne survienne, bien trop d'enfants souffrant de problèmes de santé mentale n'étaient pas pris en charge.

Les investissements consentis par les gouvernements pour répondre à ces besoins cruciaux sont trop faibles." Selon les estimations mondiales les plus récentes, plus d'un adolescent sur sept âgé de 10 à 19 ans vivrait avec un trouble mental diagnostiqué (16,3% en Belgique), a révélé le Fonds des Nations unies pour l'enfance, tandis que près de 46.000 adolescents se suicident chaque année, ce qui en fait l'une des cinq principales causes de décès pour cette tranche d'âge.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Inscrivez-vous gratuitement

Afin d'accéder à l'info médicale nationale et internationale sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: