Actualités  >  Covid-19 - Le Sénat français refuse d'étendre le "pass sanitaire" jusqu'à l'été

Covid-19 - Le Sénat français refuse d'étendre le "pass sanitaire" jusqu'à l'été

PARIS 29/10 - Le Sénat français, dominé par l'opposition de droite, a refusé jeudi d'étendre jusqu'au 31 juillet 2022 le recours au "pass sanitaire" contre l'épidémie de coronavirus, engageant un bras de fer avec la majorité du président Emmanuel Macron.

Le Sénat a décidé, par 158 voix contre 106, de n'étendre le "pass sanitaire" que jusqu'au 28 février, remaniant un projet de loi adopté par les députés le 21 octobre. Députés et sénateurs tenteront de s'accorder la semaine prochaine sur une version commune. En cas d'échec, l'Assemblée nationale, la chambre basse du Parlement, aura le dernier mot.

Le "pass sanitaire" français contre le Covid-19 restreint l'accès à de nombreux lieux publics comme les bars, cafés, cinémas ou transports de longue distance. Il est délivré aux personnes totalement vaccinées ou présentant un test négatif récent. Ce pass conditionne depuis le 9 août l'accès à nombre d'espaces de sociabilité, comme les bars et les restaurants. Depuis le 30 août, il est aussi imposé aux 1,8 million de salariés en contact du public. Refusant de donner "un blanc-seing" au gouvernement, les sénateurs ont ramené l'échéance du "pass sanitaire" du 31 juillet au 28 février, date de suspension prévue des travaux parlementaires avant les élections présidentielle et législatives du printemps 2022.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Inscrivez-vous gratuitement

Afin d'accéder à l'info médicale nationale et internationale sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: