Actualités  >  Covid-19 - Les températures hivernales augmentent le risque d'un autotest faussement positif

Covid-19 - Les températures hivernales augmentent le risque d'un autotest faussement positif

BRUXELLES 21/12 - Selon le professeur Herman Goossens, les températures hivernales augmentent le risque d'un autotest faussement positif. "Conservez et effectuez toujours votre autotest à température ambiante", recommande-t-il dès lors.

Le scientifique, qui a dirigé la taskforce Testing jusqu'en septembre dernier, a été surpris dimanche lorsque toutes les personnes présentes à une fête familiale de Noël se sont révélées "faiblement positives" à un autotest.  Il a expliqué avoir organisé une fête avec ses (petits-)enfants, avec  fenêtres ouvertes et test préalable de tout le monde à l'extérieur, par 8°C, avant d'entrer dans la maison. Tous se sont cependant révélés faiblement positifs. Lorsque les convives et les hôtes ont refait le test à température ambiante, tous ont ensuite eu un résultat négatif.  "Attention aux résultats faussement positifs en hiver. Problème connu", a-t-il écrit sur Twitter. Par "problème connu", le microbiologiste fait référence à une étude qu'il a lui-même commandée au début de l'année 2021. "Elle a montré que les autotests effectués à des températures de 2 à 4 degrés Celsius donnaient des résultats faussement positifs", a-t-il expliqué aux journaux Mediahuis.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Inscrivez-vous gratuitement

Afin d'accéder à l'info médicale nationale et internationale sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: