Actualités  >  Journée de lutte pour les droits des femmes - La Wallonie s'attaque à la précarité menstruelle

Journée de lutte pour les droits des femmes - La Wallonie s'attaque à la précarité menstruelle

BRUXELLES 07/03 La ministre wallonne de la Santé et des Droits des femmes Christie Morreale (PS) a présenté dimanche, lors d'une visite de la maison d'accueil "La Fontaine à Liège", un projet de lutte contre la précarité menstruelle en Wallonie

Une subvention de 440.000 euros sera consacrée à la mise à disposition gratuite de protections hygiéniques. "La précarité menstruelle reste aujourd'hui un tabou et une réalité pour de nombreuses filles et femmes. Pour faire face aux dépenses liées aux menstruations, une femme doit en moyenne dépenser entre 10 et 12 euros par mois, soit un budget d'environ 120 à 144 euros par an", a avancé la vice-présidente du gouvernement wallon. "Pour nombre de femmes ou de familles plus fragilisées, cela signifie parfois choisir entre le besoin de protections hygiéniques et leurs besoins alimentaires, soit deux besoins de première nécessité", a souligné Christie Morreale, à l'approche de la Journée internationale des droits des femmes le 8 mars. Pour améliorer l'accessibilité aux protections hygiéniques, un projet pilote est lancé en Wallonie, en collaboration avec les associations de lutte pour les droits des femmes Synergie Wallonie et les Femmes Prévoyantes Socialistes (FPS).

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: