Actualités  >  Le KCE plaide pour limiter au maximum la séparation entre les parents et le nouveau-né

Le KCE plaide pour limiter au maximum la séparation entre les parents et le nouveau-né

BRUXELLES 22/03 Une séparation entre un nouveau-né et ses parents juste après la naissance peut perturber la constitution du lien profond entre eux et avoir des conséquences sur le développement ultérieur de l'enfant, indique mardi le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE)

À l'occasion de la publication d'un rapport sur le sujet, le centre formule plusieurs recommandations pour minimiser autant que possible les séparations après la naissance. Les premiers jours de vie sont cruciaux pour la création du lien d'attachement ; or, il n'est pas rare qu'un nouveau-né - surtout s'il prématuré - doive être hospitalisé en néonatologie pendant quelques jours ou semaines, pointe le KCE. Si des soins sont déjà proposés dans de nombreux hôpitaux belges pour favoriser les interactions entre le nouveau-né et ses parents en toutes circonstances, le centre fédéral souligne que ce n'est pas encore le cas partout. Des recherches en psychologie du développement ont été à l'origine des "soins de développement centrés sur l'enfant et sa famille" publiés par le KCE. Ceux-ci visent à minimiser la séparation entre un nouveau-né et ses parents en toutes circonstances, précise le centre. La forme probablement la mieux connue chez nous est le soin "peau à peau", aussi appelée "kangourou", qui consiste à positionner le nouveau-né nu, poitrine contre poitrine et peau contre peau, avec l'un des parents. Mais les soins de développement comprennent beaucoup d'autres dimensions, ajoute le centre fédéral. Parmi celles-ci, on retrouve le fait de permettre aux parents d'avoir accès à l'enfant 24h sur 24, de les former à comprendre les signaux émis par leur enfant et à y répondre, les familiariser avec des soins potentiellement intimidants ou encore les soutenir dans cette expérience émotionnellement fragilisante.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: