Actualités  >  Les évaluations du cannabidiol en tant que nouvel aliment suspendues par manque de données

Les évaluations du cannabidiol en tant que nouvel aliment suspendues par manque de données

ROME 07/06 Les scientifiques de l'Autorité européenne de la sécurité alimentaire (EFSA) ne peuvent actuellement pas statuer sur la sécurité du cannabidiol (CBD) en tant que "nouvel aliment", en raison de lacunes dans les données disponibles et d'incertitudes concernant les dangers potentiels liés à sa consommation, ont-ils conclu dans un avis publié mardi

 Le cannabidiol, molécule non psychotrope du cannabis à laquelle sont attribuées des vertus relaxantes, peut être obtenu à partir de la plante du cannabis (Cannabis sativa L.) mais peut également être synthétisé chimiquement. La Commission européenne estime qu'il pourrait être considéré comme un nouvel aliment s'il remplit les conditions et a demandé l'avis de l'EFSA pour ce faire. "Nous avons identifié plusieurs dangers potentiels liés à la consommation de CBD", a indiqué le professeur Dominique Turck, président du panel ad hoc au sein de l'EFSA.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Inscrivez-vous gratuitement

Afin d'accéder à l'info médicale nationale et internationale sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: