Actualités  >  La Commission propose d'interdire les versions aromatisées de tabac chauffé

La Commission propose d'interdire les versions aromatisées de tabac chauffé

BRUXELLES 30/06 La Commission européenne a proposé mercredi d'interdire dans les 27 pays de l'UE la vente des versions aromatisées du "tabac chauffé" qui est commercialisé sous forme de bâtonnets pour concurrencer les cigarettes électroniques.

La proposition ne concerne pas les cigarettes électroniques et les e-liquides, a précisé un porte-parole de l'exécutif européen, Stefan De Keersmaecker. "L'interdiction d'arômes pour ces liquides est une décision à prendre par les Etats membres, ce n'est pas couvert par notre proposition d'aujourd'hui", a-t-il ajouté. Celle-ci vise un nouveau type de produit à base de tabac qui connaît un succès croissant notamment auprès des jeunes. Lancé par l'industrie en réponse au succès des e-cigarettes, il exploite une solution dite de "chauffe" du tabac, censée limiter les effets néfastes liés à la combustion et à la fumée qu'elle dégage. Et comme pour le vapotage, ce tabac est décliné en différents arômes, cerise ou menthol par exemple. Mais la Commission relève que la "chauffe" vise malgré tout à libérer de la nicotine, et provoque l'émission d'autres produits chimiques potentiellement néfastes pour la santé. L'idée est donc d'instaurer des législations plus strictes dans les États membres pour décourager ce nouveau tabagisme.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Inscrivez-vous gratuitement

Afin d'accéder à l'info médicale nationale et internationale sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: