Actualités  >  Faute de moyens, la médecine scolaire en FWB renonce à certaines de ses missions

Faute de moyens, la médecine scolaire en FWB renonce à certaines de ses missions

BRUXELLES 26/09 - Faute de financement public suffisant, certains services de médecine scolaire en Fédération Wallonie-Bruxelles sont aujourd'hui contraints de réduire les services qu'ils offrent normalement dans les écoles.

Ainsi, dans le Brabant wallon, un service PSE (Promotion de la Santé à l'école) vient d'envoyer un courrier aux parents les avertissant que, en raison d'une réduction de son personnel, il se voyait contraint de revoir à la baisse ses missions. Celui-ci a ainsi décidé de suspendre temporairement les bilans de santé pour tous les élèves de 2e et de 4e secondaires, ainsi que le programme de vaccination contre le papillomavirus humain pour tous les élèves de 2e secondaire. Tout en soulignant l'importance de ce vaccin, la lettre renvoyait les parents vers leur médecin traitant. 

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Inscrivez-vous gratuitement

Afin d'accéder à l'info médicale nationale et internationale sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: