Actualités  >  Visites ministérielles au Centre de Prise en Charge des Victimes de Violences Sexuelles de Bruxelles

Visites ministérielles au Centre de Prise en Charge des Victimes de Violences Sexuelles de Bruxelles

BRUXELLES 24/11 - Le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke (Vooruit), la secrétaire d'État à l'Égalité des chances Sarah Schlitz (Ecolo) ont visité jeudi, en compagnie de la commissaire européenne à l'Égalité Helena Dalli, le Centre de Prise en Charge des Victimes de Violences Sexuelles (CPVS) de Bruxelles, situé à l'hôpital Saint-Pierre.

 La Belgique compte sept centres de ce type, et trois autres devraient ouvrir l'année prochaine, dans les provinces de Limbourg, Namur et Luxembourg. "Une personne victime de violences sexuelles ne devrait jamais se déplacer plus d'une heure pour se rendre dans un tel lieu. C'est pourquoi nous travaillons à une bonne répartition de ces centres à travers le pays", a déclaré le ministre Vandenbroucke (Vooruit). Toute personne victime de violences sexuelles peut se rendre dans un des centres 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Ceux-ci sont reliés aux hôpitaux et offrent des soins médicaux, des soins psychologiques. Une enquête médico-légale peut aussi avoir lieu, les victimes peuvent déposer plainte et il existe une possibilité de suivi.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Inscrivez-vous gratuitement

Afin d'accéder à l'info médicale nationale et internationale sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: