Dossiers  >   Nutrition  >  Les substituts du sel réduisent les décès, les AVC et les événements cardiaques de 12 % à 14 %

Les substituts du sel réduisent les décès, les AVC et les événements cardiaques de 12 % à 14 %

NEW YORK, 31/08 – Si vous avez eu un AVC ou si vous avez plus de 60 ans et que vous souffrez d'hypertension artérielle, le passage à un substitut de sel peut réduire jusqu’à 14% votre risque d'AVC, d'événements cardiovasculaires majeurs et de décès, rapportent des médecins à l'origine d'un essai massif chez près de 21.000 Chinois.

Le test randomisé par groupe, couvrant près de cinq ans, a impliqué des personnes de 600 villages de la Chine rurale. La moitié des villages ont reçu du sel ordinaire tandis que les autres ont reçu un substitut de sel composé à 70 % de chlorure de sodium et à 30 % de chlorure de potassium.

Les taux d'AVC dans le groupe substitut de sel étaient inférieurs de 14%, avec 29 cas pour 1.000 personnes par an contre 34 pour le sel traditionnel (P = 0,006).

Le taux d'événements cardiovasculaires majeurs était inférieur de 13 %, avec 49 événements contre 56 avec le sel.

Il y a eu 39 décès pour 1.000 personnes par an parmi les utilisateurs de substituts de sel et 45 dans le groupe de sel normal, réduction de 12% sur la période de l'étude.

Parmi les décès de causes vasculaires uniquement, les utilisateurs de substitut de sel avaient un taux inférieur de 13 %, avec 23 événements pour 1.000 personnes par an contre 26 chez les volontaires n'ayant pas bénéficié de changement de sel (P<0,001).

Les résultats de la Salt Substitute and Stroke Study (SSaSS) « semblent impressionnants. Si la stratégie est réalisable au fil du temps, l'approche du substitut de sel pourrait avoir des conséquences majeures sur la santé publique en Chine, et peut-être ailleurs, » écrit le Dr. Julie Ingelfinger, rédacteur en chef du New England Journal of Medicine, où l'étude a été publiée.

Mais de nombreuses questions subsistent, telles que celle de savoir si un autre type de substitut de sel fonctionnerait aussi bien et si un effet similaire serait observé en dehors de la Chine, ajoute-t-elle dans son éditorial. L'étude offre « quelques indices intrigants, mais une efficacité plus large de la stratégie est difficile à prévoir, étant donné la généralisabilité limitée, » note le Dr. Ingelfinger.

Mais l'auteur principal de l'étude, le Dr. Bruce Neal du George Institute for Global Health du Peking University Health Science Center, à Pékin, a déclaré à Reuters Health : « Nous savons que si vous regardez n'importe quelle population dans le monde, la physiologie du sodium, du potassium et la pression artérielle sont remarquablement constants. Ainsi, la probabilité que le mécanisme sous-jacent par lequel la substitution du sel aboutisse à son objectif d'abaisser la pression artérielle, est susceptible de se maintenir dans toutes les populations. »

« Si nous faisions le changement, les implications seraient énormes, » a-t-il déclaré lors d'un entretien téléphonique. « Nous parlons littéralement de millions de crises cardiaques, d'AVC et de décès prématurés qui pourraient être évités chaque année. C'est peu coûteux, potentiellement extensible, et c'est quelque chose que vous ne voulez pas que les gens et les gouvernements ratent. »

Les résultats ont également été rapportés lors du European Society of Cardiology Congress 2021.

L'étude a été entreprise à l'origine pour compléter l'absence d'essais contrôlés à grande échelle sur l'impact clinique de l'utilisation d'un substitut du sel, pour évaluer le risque d'hyperkaliémie et pour répondre aux préoccupations concernant la mort subite si des substituts du sel sont utilisés chez les patients atteints d'une maladie rénale grave, une crainte qui a tempéré son utilisation dans la population générale.

Les volontaires avaient des antécédents d'AVC ou d'hypertension artérielle mal contrôlée, avec une pression systolique de 160 mmHg ou plus sans médicament ou de 140 mmHg ou plus avec un traitement antihypertenseur.

Les participants potentiels étaient exclus s'ils disaient souffrir d'une maladie rénale.

Au départ, 73 % avaient des antécédents d'AVC et 88 % avaient reçu un diagnostic d'hypertension; 79 % prenaient au moins un médicament contre l'hypertension.

Le substitut de sel réduit en sodium a été fourni gratuitement à la cellule familiale des volontaires.

Seules deux personnes présentaient une hyperkaliémie certaine ou probable. Les cas d'hyperkaliémie possible étaient comparables entre les deux groupes.

« L'utilisation du substitut de sel n'a été associée à aucun événement indésirable grave apparent, » rapportent les chercheurs, ajoutant que les données « sont rassurantes quant à l'efficacité et la sécurité de la réduction de l'apport en sodium pour la prévention des événements cardiovasculaires et des décès. »

https://sme.myfleetcor.com/fr/

L'équipe affirme que le degré de protection offert par le substitut de sel est comparable à ce qui a été vu dans une étude de 2020 dans le British Medical Journal, qui a estimé que 365.000 AVC, 461.000 décès prématurés et 1,2 million d'événements vasculaires pourraient être évités chaque année en Chine si un substitut était utilisé dans tout le pays.

Le coût pourrait être un problème dans certains pays, c'est pourquoi les chercheurs prévoient de faire pression sur chaque pays pour qu'il subventionne le prix des substituts du sel.

Les chercheurs déclarent que les consommateurs qui n'ont pas de maladie rénale devraient faire le changement, que les fabricants et les détaillants de sel devraient commencer à produire et à commercialiser en masse des substituts du sel, et que les gouvernements devraient promouvoir les substituts du sel et décourager l'utilisation régulière du sel traditionnel.

Le changement ne se fait pas sans effort, a déclaré le Dr. Neal, professeur de médecine. Il peut y avoir une légère différence de goût à moins que des exhausteurs de goût ne soient ajoutés et la chimie du sel peut parfois nécessiter quelques petits ajustements dans la recette et la cuisson.

Mais dans les pays développés où les gens mangent beaucoup d'aliments transformés, « je suis sûr qu'il existe des dizaines de milliers de produits alimentaires pour lesquels les fabricants pourraient très rapidement faire le changement s'ils le voulaient, » a-t-il déclaré.

 

L'étude a été financée par le National Health and Medical Research Council of Australia.

Effect of Salt Substitution on Cardiovascular Events and Death
Can Salt Substitution Save At-Risk Persons from Stroke?

Gene Emery • The New England Journal of Medicine, online August 29, 2021.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: