Dossiers  >   Gestion hospitalière  >  Vague de démissions chez les soignants britanniques, épuisés par la pandémie

Vague de démissions chez les soignants britanniques, épuisés par la pandémie

LONDRES 21/01 - "Dès la fin de la deuxième vague, j'avais des cauchemars, des attaques de panique, des insomnies, des mouvements d'humeur. Ma vie personnelle s'effondrait. J'ai eu des pensées suicidaires", raconte Joan Pons Laplana, ex-infirmer du NHS, le système de santé britannique.

Ce Catalan de 46 ans qui vit depuis deux décennies près de Sheffield, au nord de l'Angleterre, avait déjà fait un burn out avant la pandémie. L'intense pression du travail pendant les vagues de Covid-19 l'a poussé, comme des milliers d'autres employés du NHS, à démissionner pour protéger sa santé mentale.

Quelque 33.000 employés médicaux du NHS ont démissionné entre juillet et septembre 2021, dont près de 7.000 en quête d'un meilleur équilibre de vie, selon des statistiques officielles. C'est près du double du dernier trimestre 2019, juste avant la pandémie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: