Dossiers  >  Gestion hospitalière  >  La mort subite, pas si subite ? Un médecin généraliste sur deux contacté dans les jours précédents

La mort subite, pas si subite ? Un médecin généraliste sur deux contacté dans les jours précédents

Les personnes qui subissent un arrêt cardiaque « soudain » hors de l'hôpital (ACHH) peuvent ressentir un malaise quelques jours plus tôt, selon une nouvelle recherche du Danemark. Cette analyse montre que 2 semaines avant un arrêt cardiaque, 54% des personnes avaient eu un contact téléphonique, e-mail ou en personne avec leur médecin généraliste, et 6,8% s'étaient rendues aux urgences d'un hôpital, d’une polyclinique ou avaient été hospitalisées.

En revanche, environ 25% et 3%, respectivement, avaient eu des contacts avec leur médecin généraliste ou un hôpital chaque semaine au cours de l'année précédant l'arrêt cardiaque.

Le Dr. Nertila Zylyftari, Copenhagen University Herlev et Gentofte Hospital, Hellerup, au Danemark, a présenté ces résultats d'étude dans un poster au

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur nest pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons lutilisation dun des navigateurs suivants: