Dossiers  >   Covid-19  >  Toujours paralysés par le Covid-19 après six mois : le vécu de 39 médecins

Toujours paralysés par le Covid-19 après six mois : le vécu de 39 médecins

Opinion

LONDRES 02/10 – Affectés par le « Covid long », et à peine capables de marcher ou de tenir une simple conversation. Des allergies soudaines ou des vertiges chroniques. C'est ce qu’ont vécu ces 39 médecins britanniques. Ils ont adressé une lettre commune au BMJ. Récemment publiée, celle-ci appelle à davantage de reconnaissance et d'aide pour les patients souffrant de séquelles au long cours suite à une contamination au Covid-19.

Ces médecins n'ont pas été hospitalisés. Ils n'ont pas dû se battre pour leur vie sous respirateur. Certains d'entre eux n'avaient pratiquement aucun symptôme au début de leur infection au Covid-19. Et aujourd'hui, six mois plus tard, ils souffrent de symptômes post-Covid, bien plus graves que lors de l'infection.

Ces médecins sont assez jeunes et la grande majorité est en bonne santé. Mais nombre d'entre eux se demandent s'ils iront à nouveau bien un jour. Pour l'instant, il n'existe pas de définition formelle de la forme longue du Covid-19, bien qu'un document récent du BMJ la définisse comme « une infection dont les symptômes durent plus de trois mois ».

« Même si le Covid long touche moins de 10% de la population, comme le suggère une étude publiée dans Nature, les décideurs politiques doivent en tenir compte, » a déclaré le Dr Jake Suett, 32 ans, anesthésiste et initiateur de la lettre au BMJ.

Le Dr Jake Suett avait l'habitude de se rendre à la salle de sport trois ou quatre fois par semaine. Aujourd'hui, il lui est difficile de se déplacer pour faire une simple course. Il avait été en contact avec des patients atteints du Covid-19 à l'hôpital ; donc, lorsqu'il a lui-même attrapé un rhume, il savait qu'il pouvait s'agir du Covid. Les premiers jours, il avait une sensation de lourdeur dans la poitrine et était essoufflé. Après quelques semaines, il a effectué un test sérologique, puis un autre, et les deux se sont révélés négatifs. « Ce n'est pas surprenant, car les tests ont été calibrés sur des patients hospitalisés, qui pourraient produire plus d'anticorps. »

Des mois plus tard, il ne se sent toujours pas bien. « J'éprouve régulièrement des palpitations et de la fatigue. Par moments je vais bien, puis je reçois un réel coup de massue, avec un besoin irrésistible de dormir. Les trois premiers mois, j'ai également beaucoup souffert de diarrhée. »

« Covid long : Ce que nous ne mesurons pas, nous ne pouvons pas le combattre. »

Les 39 médecins signataires de cette lettre en appellent à davantage de recherche : « Nous ne connaissons encore que très peu le Covid-19, mais nous savons que ne pouvons pas combattre ce que nous ne mesurons pas. La recherche et le monitoring doivent couvrir tout le spectre de la maladie, y compris chez des personnes non hospitalisées, afin d'obtenir une image précise des phénotypes du Covid-19. »

« Nous avons besoin d'une définition claire de la forme longue du Covid-19. Dans l'attente de nouvelles preuves, nous devons être ouverts à l'incertitude et à des données imparfaites. Nous devons accepter que les symptômes à long terme ont un impact significatif sur une minorité non négligeable d'individus et que le décès n'est pas la seule conséquence à mesurer. »

« Il est essentiel de poursuivre les recherches sur les symptômes chroniques du Covid-19. Si nous ne comprenons pas les mécanismes biologiques sous-jacents qui sont à l'origine de ces symptômes persistants, nous courons de grands risques. Nous manquons des occasions d'identifier des facteurs de risque, de prévenir les affections chroniques et de trouver un traitement pour les personnes qui sont et seront affectées par le Covid long. »

 

 

 

MediQuality offre à ses membres la possibilité de s'exprimer concernant des sujets médicaux et/ou d'actualité. Ces opinions reflètent l'avis personnel de leur(s) auteur(s) et n'engagent qu'eux.

Sabine Verschelde • MediQuality

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: