Dossiers  >   Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin (IBD)  >  MICI: la prise d’immunosuppresseurs au cours de la pandémie semble sans danger

MICI: la prise d’immunosuppresseurs au cours de la pandémie semble sans danger

09/12 - Chez les personnes qui souffrent de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), la prise de traitements immunosuppresseurs pour maîtriser les symptômes ne s’accompagne pas d’un risque accru de COVID-19. C’est la conclusion d’une étude portant sur plus de 5.300 patients atteints d’une maladie de Crohn ou d’une rectocolite hémorragique, publiée dans la revue Inflammatory Bowel Diseases.

« Après prise en compte des autres facteurs de risque connus de la maladie à coronavirus, dont l'âge, l'origine ethnique et les autres problèmes de santé, nous sommes parvenus à la conclusion que le traitement immunosuppresseur n'était pas associé à un risque accru de COVID-19 », résume le Dr Kristin Burke (Massachusetts General Hospital et Harvard Medical School), coauteur de ces travaux.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: