Dossiers  >   Covid-19  >  COVID-19 : les faits marquants de la semaine dans le monde

COVID-19 : les faits marquants de la semaine dans le monde

BRUXELLES 11/12 - La campagne massive de vaccination (vaccin Pfizer/BioNTech) au Royaume-Uni a commencé mardi avec la nonagénaire Maggie Keenan dans un hôpital de Coventry. Un « grand honneur », a-t-elle déclaré. Les plus de 80 ans, le personnel et les résidents des maisons de santé, ainsi que les soignants sont prioritaires pour la vaccination. Mercredi, suite à deux cas de réactions allergiques chez des soignants avec des antécédents d'allergies sévères, la MHRA, l'agence du médicament britannique, a émis un avertissement déconseillant, à ce stade, le vaccin aux personnes ayant un historique de réactions allergiques importantes.

Mardi également, les résultats intermédiaires de la phase 3 du vaccin Oxford/AstraZeneca ont été publiés dans The Lancet. Ces résultats ont confirmé les résultats mitigés publiés précédemment dans un communiqué de presse, avec une efficacité accrue avec le régime d'une demi-dose suivie d'une dose de rappel complète plutôt que de deux doses complètes.

En France, Jérôme Salomon, directeur général de la santé, a annoncé lundi que le pays était loin de son objectif de « descendre en dessous de 5 000 cas par jour », le cap fixé pour entamer la deuxième phase de déconfinement. En parallèle, alors que les premières données scientifiques sur le rapport bénéfice/risque des vaccins anti-Covid ont été publiées dans The Lancet, la France a lancé trois nouveaux essais.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: