Dossiers  >   Obésité  >  Une grande étude établit un lien entre la graisse brune et des taux plus faibles de maladies cardio-métaboliques

Une grande étude établit un lien entre la graisse brune et des taux plus faibles de maladies cardio-métaboliques

11/01. Les personnes qui ont de la graisse brune détectée à l'imagerie semblent présenter un risque réduit de maladies cardiaques et métaboliques, allant du diabète de type 2 à l'hypertension et à la maladie coronarienne, avec un effet particulièrement fort chez les personnes obèses, selon une nouvelle étude portant sur plus de 52.000 personnes ayant subi un PET/CT scan dans le cadre de l'évaluation du cancer.

Bien qu'elles aient été étudiées pendant des décennies chez les nouveau-nés et les animaux, ce n'est qu'au cours de la dernière décennie que les scientifiques ont compris que certains adultes avaient de la graisse brune, généralement autour du cou et des épaules.

La nouvelle étude, de loin la plus importante du genre chez l'homme, semble confirmer les bienfaits, déjà suggérés par des études précédentes, de la graisse brune sur la santé, affirment le Dr. Tobias Becher et ses collègues de l'Université Rockefeller, New York City, dans leur article publié en ligne le 4 janvier dans Nature Medicine.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: