Dossiers  >   x Enquête burn-out et conditions de vie  >  Enquête au sujet du burn-out - L’année 2020 a exacerbé votre ras-le-bol mais vous tenez bon

Enquête au sujet du burn-out - L’année 2020 a exacerbé votre ras-le-bol mais vous tenez bon

BRUXELLES 27/01 - Vous avez peut-être participé, comme plus de 500 confrères et consoeurs, à l’enquête en ligne menée par MediQuality sur les conditions de vie et le burnout des médecins. A la fin de la (première) année Covid-19, certains résultats interpellent et d’autres… réjouissent.

L'échantillon: 64% de généralistes, 36% de spécialistes du Benelux, la grosse majorité (91%) en Belgique. L'enquête portait avant tout sur votre charge de travail et votre sentiment d'épuisement (ou votre burn-out), mais aussi sur leurs conséquences possibles: dépression, idées suicidaires et style de vie, parfois à risque.

De quarante à cinquante heures… et bien plus

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, vous êtes 47% à accuser une augmentation de votre charge de travail. Parmi ceux d'entre vous qui ont déclaré travailler davantage, l'augmentation est de plus de 5 heures par semaine pour plus de la moitié, et atteint plus de 10 heures ou plus de 20 heures pour plus d'un quart d'entre vous  (17,7% et 7,5%, respectivement).

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: