Dossiers  >   Economie de la santé  >  Ce dont nous avons besoin pour guider des politiques de santé efficaces (Pr L. Crenier)

Ce dont nous avons besoin pour guider des politiques de santé efficaces (Pr L. Crenier)

Opinion

BRUXELLES 28/01 - Dire que les données chiffrées concernant le diabète « semblent incomplètes » en Belgique est un euphémisme. Selon l’OMS, le diabète qui touche plus de 422 millions de personnes dans le monde, a fait son entrée récemment dans le top 10 mondial des causes de mortalité (1). Mais dans notre pays, mis à part une estimation le plus probablement sous-estimée de la prévalence du diabète et le coût des traitements antidiabétiques, on ne sait pas grand-chose de plus.

Au niveau épidémiologique, les seuls chiffres récents que nous possédons sont ceux de l'agence intermutualiste d'une part (2), et de l'enquête de santé de Sciensano d'autre part (3). Selon ces études, la prévalence du diabète tournerait autour de 6% dans notre pays. Mais la première estimation (AIM) basée sur le remboursement des médicaments n'a pas pris en compte les patients non traités ni ceux ne rentrant pas dans un programme de remboursement spécifique.  La seconde (Sciensano) se base uniquement sur un questionnaire déclaratif dans un (petit) échantillon de la population des plus de 15 ans.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

MediQuality offre à ses membres la possibilité de s'exprimer concernant des sujets médicaux et/ou d'actualité. Ces opinions reflètent l'avis personnel de leur(s) auteur(s) et n'engagent qu'eux.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: