Dossiers  >   Fibrillation auriculaire  >  L’intelligence artificielle plus efficace que les scores de risque classiques pour prédire la fibrillation atriale et les AVC

L’intelligence artificielle plus efficace que les scores de risque classiques pour prédire la fibrillation atriale et les AVC

09/04 - L’intelligence artificielle (IA) est-elle vraiment capable de prédire jusqu’à un an à l’avance le risque qu’un patient développe une fibrillation atriale ou soit victime d’un AVC? Une étude américaine publiée tout récemment donne en tout cas à penser que, appliquée à un ECG à 12 dérivations, elle livre de fort bons résultats! L’évaluation du risque reposant sur l’intelligence artificielle serait même supérieure aux scores CHARGE-AF ou AUROC, voire à un monitoring et à un screening systématiques.

La fibrillation atriale n'est pas un problème anodin et il est donc important de savoir quels patients avec ou sans antécédents risquent d'en souffrir, voire d'être victimes d'un AVC dans la foulée. Geisinger, un fournisseur de soins américain actif principalement en Pennsylvanie, a voulu déterminer si l'intelligence artificielle était en mesure de faire mieux que des scores de risque classiques comme CHARGE-AF ou AUROC pour prédire la survenue d'une fibrillation atriale et/ou d'un AVC y associé sur la base d'un simple électrocardiogramme – l'examen cardiologique de loin le plus courant aux États-Unis, où les médecins en réalisent chaque année environ 300 millions.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: