Dossiers  >   Insuffisance cardiaque  >  L'association entre l'utilisation de contraceptifs oraux et l'insuffisance cardiaque reste controversée

L'association entre l'utilisation de contraceptifs oraux et l'insuffisance cardiaque reste controversée

26/04 - Le rôle cardioprotecteur des œstrogènes endogènes chez les femmes est généralement reconnu, mais l'impact des hormones sexuelles exogènes sur le système cardiovasculaire reste controversé.

Des travaux antérieurs ont montré que les contraceptifs oraux peuvent augmenter la pression artérielle, perturber le métabolisme des lipides et favoriser la rétention de volume, qui sont pour la plupart des facteurs de risque cardiovasculaire. Bien qu'un nombre croissant d'études se soient penchées sur les associations entre la prise de contraceptifs oraux et les maladies cardiovasculaires, la plupart d'entre elles évaluaient l'issue de la maladie coronarienne, de l'infarctus du myocarde et de l'accident vasculaire cérébral. En revanche, il y a peu de recherches sur le rôle de la prise de contraceptifs oraux dans le remodelage cardiaque et le développement de l'insuffisance cardiaque.   

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: