Dossiers  >   Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin (IBD)  >  Augmentation du risque d’AVC chez le patient atteint de MICI

Augmentation du risque d’AVC chez le patient atteint de MICI

03/06 - Divers travaux ont montré que les concentrations élevées de facteurs inflammatoires tels que la protéine C-réactive étaient associées à un risque accru d'AVC, ce qui suggère que les mécanismes inflammatoires pourraient jouer un rôle-clé dans la survenue d’un AVC. Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) constituent-elles un facteur de risque d'AVC?

Des auteurs se sont déjà intéressés à ce sujet mais les résultats d'études se sont avérés contradictoires. Pour tenter d'élucider la question, des chercheurs ont effectué une revue systémique de la littérature et réalisé une méta-analyse.

Au total, les chercheurs ont inclus dans leur analyse 8 études de cohorte (n = 641.102 patients atteints de MICI) et une étude cas-témoins (n = 149.908 patients ayant eu un AVC).

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: