Dossiers  >   BPCO & Asthme  >  Le réentrainement à l’effort efficace pour réduire les symptômes dépressifs chez les patients BPCO

Le réentrainement à l’effort efficace pour réduire les symptômes dépressifs chez les patients BPCO

28/06 - Cette étude française menée en vie réelle confirme la forte prévalence (30%) des troubles dépressifs chez les sujets atteints de BPCO. Elle montre l’efficacité significative d’un réentraînement à l’exercice sur une période de 12 mois, à la fois sur le temps d’endurance et sur les symptômes dépressifs, ces deux paramètres étant corrélés.

La prévalence des troubles dépressifs atteint 25% chez les patients atteints de BPCO et elle est associée à une réduction de la qualité de vie, à une moins bonne adhésion aux soins et à une plus forte morbi-mortalité. La réhabilitation respiratoire, qui comprend le réentraînement à l'exercice (renforcement musculaire, endurance) et l'éducation thérapeutique, est efficace pour améliorer le handicap respiratoire à l'effort et la qualité de vie, et elle est recommandée dès les premiers stades de la maladie. Cependant, son effet sur les symptômes dépressifs a été encore peu étudié. S'appuyant sur un programme de réentraînement inclus dans la prise en charge par le réseau Insuffisance Respiratoire, des chercheurs lorrains ont mesuré son impact, en conditions de vie réelle, sur les symptômes dépressifs.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: