Dossiers  >   Cancer du sein  >  Des résultats qui changent la pratique pour certains cancers du sein avec mutation du gène BRCA, à un stade précoce

Des résultats qui changent la pratique pour certains cancers du sein avec mutation du gène BRCA, à un stade précoce

05/07 - Selon les résultats de l'essai OlympiA, l'olaparib administré par voie orale après une chimiothérapie néoadjuvante ou adjuvante et une intervention chirurgicale améliore significativement la survie sans progression chez les femmes atteintes d’un cancer du sein à un stade précoce, avec mutation germinale de BRCA1/2, HER2-négatif et à haut risque.

« L'étude OlympiA est la première étude qui met en évidence les avantages d'un inhibiteur de la PARP, l'olaparib, en tant que traitement adjuvant dans les formes précoces de cancer avec mutations germinales du gène BRCA », a déclaré le Dr Andrew Tutt, de l'Institute of Cancer Research et du King's College London, dans une présentation des résultats lors de la réunion annuelle virtuelle de l'American Society of Clinical Oncology (ASCO).

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: