Dossiers  >   Vaccins  >  Quand les vaccins ne font pas recette chez les soignants

Quand les vaccins ne font pas recette chez les soignants

06/07 - Les personnes travaillant dans le secteur de la santé pourraient se voir imposer des vaccinations pour lesquelles elles seraient très (trop ?) nombreuses à les rejeter. Contre la Covid-19, l'obligation est envisagée depuis peu en France, notamment. A l'heure d'écrire ces lignes, à peine 57% du personnel des établissements de repos et de soins de l'Hexagone ont reçu une première dose de vaccin anti-Covid, contre 64% dans les autres établissements de santé et – tout de même - 79% des soignants du secteur libéral. On est donc encore loin du compte.

Du coup, dixit le ministre de la Santé (et médecin) Olivier Véran cité par France Info, le gouvernement "se donne l'été pour que tout le monde ait eu le temps de faire son choix et de se vacciner. Après quoi, si [le taux de] vaccination est insuffisant, nous irons vers une vaccination obligatoire. Et c'est loin d'être inédit dans notre pays : on ne peut pas travailler dans un hôpital si on n'est pas vacciné contre l'hépatite B."

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: