Dossiers  >   Gestion hospitalière  >  Les médecins hospitaliers, une armée mexicaine ? (1/3)

Les médecins hospitaliers, une armée mexicaine ? (1/3)

Opinion

BRUXELLES 05/08 – De plus en plus de voix s’élèvent en faveur d'une représentation significative des médecins, d'autant qu'un certain nombre de grands acteurs du secteur des soins sortent désormais l’artillerie lourde. C'est surtout l'ancienne génération de médecins hospitaliers qui, chaque année après l'annonce des nouveaux accords tarifaires de médico-mut, panse ses plaies.

C'est là que les syndicats de médecins tentent de sauver les meubles d'un budget qui devient incontrôlable pour des autorités qui ont un jour promis de garantir les soins médicaux de tous leurs sujets.

Une fois de plus, on passe la trancheuse sur des plaies à peine cicatrisées. Les gestionnaires jonglent également, avec des coûts indirects et une révision des règlements financiers (liés à l'hôpital) sur la rétrocession des honoraires perçus.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

MediQuality offre à ses membres la possibilité de s'exprimer concernant des sujets médicaux et/ou d'actualité. Ces opinions reflètent l'avis personnel de leur(s) auteur(s) et n'engagent qu'eux.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: