Dossiers  >   Maladies Inflammatoires Chroniques de l'Intestin (IBD)  >  Prévalence et impact de l'obésité sur les résultats dans la colite ulcéreuse

Prévalence et impact de l'obésité sur les résultats dans la colite ulcéreuse

12/07 - Au cours des dernières décennies, l’obésité a pris les allures d’une pandémie qui n’a pas épargné la population atteinte de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI). Facteur de risque présumé d’aggravation de la maladie, l’obésité toucherait 15% à 35% des patients atteints de MICI.

Il est essentiel de comprendre les facteurs de risque susceptibles d'aggraver le pronostic afin d'identifier les patients à haut risque, et de promouvoir une thérapie médicale plus agressive tout au long de l'évolution de leur maladie.

Quelle est la corrélation entre l'obésité, la sévérité de la maladie et le développement de complications éventuelles? Pour répondre à cette question, des chercheurs de la Mayo Clinic ont évalué la prévalence de l'obésité au sein d'une cohorte de résidents du comté d'Olmsted, dans le Minnesota, qui avaient récemment reçu un diagnostic de colite ulcéreuse, entre 1970 et 2010. Ils ont recueilli des données démographiques, l'indice de masse corporelle (IMC), les caractéristiques de la maladie, ainsi que les hospitalisations associées aux MICI, les résections intestinales et l'utilisation de corticostéroïdes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: