Dossiers  >   Covid-19  >  L'aspirine, pour diminuer de moitié la mortalité associée à la Covid-19?

L'aspirine, pour diminuer de moitié la mortalité associée à la Covid-19?

16/07 - Plusieurs produits ont été essayés pour limiter la morbidité et la mortalité liées à l'infection par le SARS-CoV-2, mais les déceptions ont été nombreuses à se succéder alors que la Covid-19 a déjà fait plus de 4 millions de morts dans le monde. Le rôle de l'aspirine dans la prévention de cette mortalité n'a pas été beaucoup étudié jusqu'ici. Or, il se pourrait que cette molécule simple soit en mesure de changer la donne, d'après une revue récente de la littérature permettant une première méta-analyse. Avec un résultat positif mais qui demandera confirmation, notamment au travers d'études prospectives.

Le SARS-CoV-2 contribue au développement d'un état prothrombotique et hypercoagulable de manière encore incomplètement comprise. On connait cependant le rôle des orages cytokiniques, avec une augmentation marquée du taux de diverses cytokines dont l'IL-6, l'IL-10 et le TNF-α, ainsi  que celui d'une coagulopathie entraînant un taux de mortalité élevé. Diverses études ont montré les bénéfices possibles d'une anticoagulation systémique pour réduire la mortalité chez les patients sous ventilation mécanique, mais ceux de l'aspirine sont moins bien connus. Il convient de souligner le fait que l'acide acétylsalicylique a non seulement des effets anti-inflammatoires et antiplaquettaires mais également des effets antiviraux, du moins in vitro et au travers de modèles expérimentaux ayant montré une réduction de la réplication, de la propagation et du caractère infectieux de nombreux virus à ARN comme le MERS-CoV et le CoV-229 E14-17. 

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: