Dossiers  >   x Enquête honoraires médicaux  >  Revenus des médecins : deviens donc notaire, mon fils (6/6)

Revenus des médecins : deviens donc notaire, mon fils (6/6)

BRUXELLES 23/07 - À partir de quel moment le revenu d’un médecin est-il trop faible ou trop élevé ? Vaste question, à laquelle, si on veut répondre de manière objective, il faut confronter des données disponibles sur les revenus des autres professions.

Intéressant : en septembre 2020, Statbel - l'office belge de statistique, publiait des données sur les salaires belges et, en particulier, des professions essentielles en temps de Covid-19[1]. Quelques jauges : en 2018, un travailleur occupé à temps plein dans le secteur privé gagnait en moyenne 3.627 euros brut par mois dans notre pays. 

Pour les titulaires d'un bachelier le salaire brut moyen était de 2.668 euros, tandis qu'il grimpait à 5.046 euros pour le titulaire d'un master. Quant aux médecins, le salaire mensuel brut moyen était de 7.091 euros. Rappelons que nous parlons là de médecins salariés. Ce montant devrait correspondre à un brut annuel d'environ 99.000 euros pour de véritables salariés (ce que ne sont pas toujours, loin s'en faut, les salariés hospitaliers). 

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: