Dossiers  >   Obésité  >  Toujours un risque accru d’anémie plusieurs années après chirurgie de l’obésité

Toujours un risque accru d’anémie plusieurs années après chirurgie de l’obésité

01/09 - Les personnes obèses qui se soumettent à une opération bariatrique présentent un risque accru de développer une anémie plusieurs années plus tard en comparaison avec celles qui décident de ne pas se faire opérer. C’est ce que suggère une nouvelle étude.

Les auteurs se sont penchés sur les données d'une série de patients obèses candidats à une opération bariatrique entre le 1er septembre 1987 et le 31 janvier 2001, dont 2.007 sujets effectivement opérés et 2.040 contrôles appariés qui avaient décidé de renoncer à la procédure. Après un suivi maximal de 20 ans (médiane : 10 ans), l'incidence de l'anémie était de 64 pour 1.000 personnes-années après dérivation gastrique, 26 après pose d'un anneau gastrique, 23 après gastroplastie verticale calibrée et 13 dans le groupe contrôle.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: