Dossiers  >   Nutrition  >  L’exercice associé à une restriction calorique modérée améliore la rigidité aortique proximale

L’exercice associé à une restriction calorique modérée améliore la rigidité aortique proximale

01/09 - Une activité physique combinée avec une réduction modérée des apports caloriques contribue à abaisser la rigidité aortique proximale chez les sujets obèses vieillissants, tandis que l’exercice seul n’a que peu d’effet sur ce paramètre. C’est ce que suggère un nouvel essai clinique.

Les auteurs ont attribué aléatoirement 160 adultes obèses âgés de 65 à 79 ans à un groupe exercice aérobie seul, un groupe combinant exercice et restriction calorique modérée et un groupe exercice + forte restriction calorique. L'exercice aérobie consistait en 30 minutes de marche sur tapis roulant quatre jours par semaine ; la restriction calorique s'élevait à 250 kcal (restriction modérée) ou 600 kcal (restriction marquée) des besoins énergétiques journaliers estimés dans l'hypothèse d'un maintien du poids actuel.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: