Dossiers  >   Santé masculine  >  La suppression androgénique prolonge la survie sans progression du cancer métastatique de la prostate

La suppression androgénique prolonge la survie sans progression du cancer métastatique de la prostate

22/11 - La suppression androgénique implique une double inhibition de la voie de signalisation androgénique à l'aide de thérapies qui suppriment la signalisation androgénique de différentes manières. Cette double inhibition est réalisée en associant l'apalutamide et l'abiratérone-prednisone.

L'étude ACIS (phase 3), qui était de type randomisé et contrôlé versus placebo, testait cette stratégie chez 982 hommes atteints d'un cancer métastatique de la prostate résistant à la castration (CMPRC). Tous recevaient un traitement de privation androgénique en continu, mais aucun n'avait bénéficié auparavant d'une chimiothérapie ni d'une inhibition de la signalisation de la biosynthèse des androgènes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: