Dossiers  >   Cancer du sein  >  Cancer du sein triple négatif avancé/métastatique: les inhibiteurs de la PARP sont efficaces et bien tolérés

Cancer du sein triple négatif avancé/métastatique: les inhibiteurs de la PARP sont efficaces et bien tolérés

08/12 - Il a été démontré que les inhibiteurs de la poly (ADP-ribose) polymérase (PARP) sont bien tolérés et efficaces, comparativement à la chimiothérapie, chez les patientes atteintes d’un cancer du sein triple négatif (CSTN) avancé ou métastatique. L’efficacité en termes de taux de réponse globale est encore plus importante dans le sous-groupe de patientes atteintes d’un CSTN et porteuses d’une mutation de BRCA.

 

Références

Vous désirez lire la suite de cet article ?

Inscrivez-vous gratuitement pour accéder à tous les contenus de Mediquality sur tous vos écrans.

Pour des raisons de sécurité, votre navigateur n'est pas compatible avec notre site

Nous vous conseillons l'utilisation d'un des navigateurs suivants: